🟨 2022 : Renault Sport disparaît, Alpine Cars prend le relai

2022 marque l’arrêt de la gamme Renault Sport (RS). En cette ère de « Renaulution », le Groupe Renault a décidé d’abandonner la division sportive de la marque au losange au profit d’Alpine Cars, nouveau fleuron haute performance… version électrique. Une page se tourne, l’occasion de revenir sur l’illustre passé du blason RS.


Renault Sport c’est avant tout des modèles de caractère qui ont contribué à la renommée sportive de Renault depuis près de 45 ans. Spider, Clio, Megane, autant de modèles qui ont marqué leur époque et leur catégorie respective par leurs qualités et leurs performances.

RS : de la F1 à la petite série

C’est la compétition automobile qui donnera naissance à la première voiture badgée RS en 1977: la RS 01.

🔺La RS 01 sera la première voiture de course moderne à faire usage d’un turbocompresseur

Elle disputera le champion du monde de F1 de 1977 à 1979 avec à son volant Jean-Pierre Jabouille et René Arnoux.

La première voiture de série badgée Renault Sport sortira en 1995. Il s’agit du Spider, une auto exceptionnelle qui cassera tous les codes de l’époque. Avec son 4 cylindres 2 litres de 150 ch issu de la Clio Williams, cette petite biplace promettait des sensations extrêmes cheveux aux vents.

🔺Le Spider est aujourd’hui un véritable collector dont la cote ne cesse d’augmenter

Produite à un peu plus de 1700 exemplaires entre 1995 et 1999, elle a brillamment lancé la gamme Renault Sport qui donnera lieu à des modèles de grande série.

De la petite à la grande série : une gamme RS élargie

Après le Spider, les modèles s’enchaînent. La gamme RS est née. Ce sera d’abord la petite Clio qui verra son aura sportive révélée par le département RS.

En 2001, Renault dote sa Clio 2 d’une version RS forte de 172 ch grâce à un bloc 2 l atmosphérique pointu. La petite puce verra son moteur développer 182 ch en 2004 mais son poids grimper de 60 kg.

Grâce à son poids contenu autour de la tonne et son châssis affûté, elle sera la référence de sa catégorie avec des performances de premier ordre : 0 à 100 km/h en 6,9 s et 216 km/h en vitesse de pointe (RS 172 ch).

La Clio V6, véritable OVNI avec son gros bloc sous le capot de la citadine française, sera commercialisée en 2000. Forte de 230 ch, elle se bonifiera avec le temps pour compter sur 255 ch à partir de 2002.

Si la Clio V6 n’aura pas de véritable descendante, les versions RS de la Clio se succéderont avec un succès commercial à la hauteur de leurs qualités intrinsèques.

La Megane aura aussi droit à sa version RS avec un premier modèle produit de 2004 à 2009. Forte de 225 ch, la Megane 2 RS fut disponible en versions 3 et 5 portes et rencontrera un franc succès commercial.

La version R26 R de la Megane RS (230 ch) signera le meilleur temps de la catégorie sur le Nürburgring en 2008 : le premier record de Renault Sport sur la piste surnommée « l’enfer vert ».

La Clio 3 RS : probablement la meilleure des Clio RS. Au programme, 200 ch grâce à une optimisation du bloc de la Clio 2 RS. La dernière Clio sportive à être dotée d’un moteur atmosphérique a été produite de 2006 à 2012 et a littéralement surclassé la concurrence à l’époque. Un futur collector en puissance !

🔺Réussie à tous les niveaux, la Clio 3 RS se destine à un bel avenir en collection

Même la Twingo se verra dotée d’une version RS de 2008 à 2013. Son modeste bloc 1,6 l 16S de 133 ch sera épaulé par un châssis réussi mais ne fera pas date dans l’histoire de Renault Sport.

La Megane 3 RS sera quant à elle commercialisée de 2009 à 2016. Elle récupère le moteur de sa devancière, la Megane 2 RS, poussé à 250 ch. La Trophy sera forte de 265 ch et la Trophy-R culminera à 275 ch. Ces 2 versions améliorées battront des records sur le tracé du Nordschleife respectivement en 2011 et 2014.

La Clio 4 RS, produite de 2013 à 2018, troquera son 2 l atmosphérique pour un petit 1,6 l Turbo de 200 ch qui sera poussé à 220 ch sur la version RS Trophy. Résultat, cette version radicalisée deviendra la voiture du segment B la plus rapide sur le mythique Nürburgring en 2015 !

🔺La Clio 4 RS Trophy : l’illustration du savoir faire Renault Sport

La Clio 5 n’aura malheureusement pas droit à une déclinaison RS, se contentant de ses apparats avec une simple version RS Line…

La dernière à arborer le blason RS sera finalement la Megane 4 RS lancée en 2017. Son 1,8 l turbo d’une puissance initiale de 280 ch sera optimisé à 300 ch sur la version Trophy.

🔺La Megane 4 RS (ici en version Trophy), l’ultime modèle à bénéficier d’une version RS

La Trophy-R établira un nouveau record sur le Nürburgring en 2019. Un exploit devenu habituel pour chaque génération de Megane RS qui mettra fin de belle manière à la saga Renault Sport.

🔺Le record de la Megane 4 RS Trophy-R sur le Nürburgring en images !

Place à Alpine Cars désormais

Alpine Cars est aujourd’hui amenée à reprendre le flambeau de la sportivité du Groupe en misant sur le tout électrique. Les prochaines nouveautés au programme sont la R5 Alpine ainsi qu’une nouvelle génération d’A110 développée en partenariat avec Lotus. Espérons qu’Alpine  connaîtra le même succès que Renault Sport, sur ce nouveau créneau de la sportivité 100 % électrique.

2 commentaires sur “🟨 2022 : Renault Sport disparaît, Alpine Cars prend le relai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s