🔳 Jaguar Type E (1961-1975). Mythe intemporel

La Jaguar Type E est un véritable mythe automobile. Plus belle voiture du monde pour beaucoup, dont « Il Commandatore Â» Enzo Ferrari, elle n’a cessé de faire rêver les esthètes depuis sa présentation au Salon de Genève en mars 1961. Produite en versions coupé, cabriolet et 2+2 entre 1961 et 1975, elle s’est écoulée à 72 584 exemplaires. Un chiffre à la mesure du succès de cette automobile à l’aura le plus intemporel qui soit.

La Jaguar Type E a connu trois générations déclinées en quatre séries durant sa longue carrière de près de quinze ans :

  • Série 1 (1961-1967) ;
  • Série 1.5 (1967) ;
  • Série 2 (1968-1970) ;
  • Série 3 (1971-1975).

Des moteurs de 6 et 12 cylindres ont successivement pris place sous le long capot de cette anglaise aussi sportive que raffinée :

  • 6 cylindres en ligne XK-S1 3.8 (265 ch) ;
  • 6 cylindres en ligne XK-J6 4.2 (265 ch) ;
  • V 12 5.3 (275 ch).

La primitive Série 1 équipée du 6 cylindres en ligne 3.8 est aujourd’hui la version la plus recherchée.

Mais la Type E a eu l’occasion de revenir sur le devant de la scène de manière inédite ces dernières années.

En septembre 2017, le constructeur britannique s’est lancé dans un rétrofit ambitieux et a développé la Type-E Zero, version 100 % électrique basée sur un modèle original de Série 1.5 initialement équipé du moteur XK. Dotée d’un moteur électrique de 220 kW (soit 299 ch) et d’une batterie de 40 kWh lui permettant une autonomie « en situation réelle Â» de 270 km, la Type E Zero annonçait alors des performances séduisantes avec un 0 à 100 km/h abattu en 5,5 s.

Sacrilège pour certains, mise à jour de génie pour d’autres, cette solution de retrofitting n’atteindra jamais le stade de la commercialisation, Jaguar semblant avoir abandonné le projet…

En 2021, pour les 60 ans de son modèle iconique, Jaguar a décidé de relancer une production extra limitée de Type E 3.8. 6 coupés et 6 cabriolets seront ainsi vendus par paire, dans une configuration identique aux deux modèles présentés lors du Salon de Genève respectivement immatriculés « 9600 HP » (coupé) et « 77 RW » (cabriolet).

🔺Les 12 exemplaires produits pour les 60 ans de la Type E étaient vendus par paire !

La Type E est avant tout une voiture à admirer ! Jaguar nous donne l’occasion de (re)voir quelques images d’époque avec un clip réalisé pour les 50 ans de son modèle fétiche.

C’est la Vidéo de la semaine 38/2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s