🟨 Koenigsegg CC850 : 1385 chevaux gavés au bioéthanol !

Fondé en 1994, Koenigsegg fête les 20 ans de son premier modèle, la CC8S et les 50 ans de son fondateur, Christian Von Koenigsegg. Pour marquer ces deux événements, la firme suédoise sort la très exclusive CC850, une hypercar atypique dont la production sera limitée à 50 exemplaires. Coup de projecteur sur cette nouveauté toute en démesure présentée à l’occasion de la Monterey Car Week 2022.


La CC8S est la première Koenigsegg en date. Sortie en 2002 à 6 exemplaires seulement, elle a marqué l’automobile avec son design futuriste et ses performances époustouflantes. Dotée d’un V8 Ford 4,6 l de 655 ch, elle était capable d’atteindre 390 km/h et d’abattre le 0 à 100 km/h en 3,2 s. Une prouesse absolue il y a 20 ans maintenant. La CC850S s’inspire de ce missile sol-sol et va encore plus loin !

CC850 : les grandes lignes de la CC8S

Pour concevoir la CC850, Koenigsegg a largement repris le style de la CC8S. Il faut dire que la cette dernière était en avance sur son temps sur le plan du design lors de son lancement en 2002. Les lignes et les proportions de la CC8S ont ainsi été réinvesties et remises au goût du jour, jusque dans les jantes téléphone, ici en 20 pouces à l’avant et 21 pouces à l’arrière. Le coup de crayon est fin et distille un je ne sais quoi de vintage conférant à la CC850 un certain charme.

La ressemblance entre les deux modèles est frappante même si la CC850 marque une évolution vers une modernité et un surplus d’agressivité assumés.

Les lignes de la CC850 sont plus tendues sans toutefois marquer d’arrêtes saillantes. Au contraire, les galbes sont omniprésents et la silhouette apparaît plus fine et élancée que celle de son illustre devancière. Elle bénéficie également d’un toit amovible prêt à être rangé dans le coffre par beau temps.

Un V8 biturbo de 1385 ch préférant le bioéthanol

Sous le capot de la dernière suédoise à sensations se cache un V8 5.0 biturbo dont la particularité est de fonctionner au sans plomb et au bioéthanol (E85). Et la puissance du moteur varie en fonction du carburant utilisé. Alimenté au bioéthanol, le bloc développe 1385 ch à 7800 tr/min. Le rapport poids/puissance affiche alors un exceptionnel 1 kg/ch puisque la CC850 ne pèse que 1385 kg. Avec du SP95-E10, la puissance chute à 1185 ch. Dans tous les cas, le couple reste inchangé à 1385 Nm à 4800 tr/min.

Une façon de privilégier un carburant considéré comme plus vertueux… et surtout moins taxé. Opportunisme ou conscience écologique ? Chacun jugera. Gageons que la consommation d’une telle écurie, non communiquée par Koenigsegg, risque de heurter la fibre verte de certains.

Toujours est-il que les performances de la CC850 ne sont pas encore connues. Nul doute que le plus extrême des constructeurs scandinaves ne manquera pas de les mettre en avant prochainement, histoire de contrarier Bugatti qui vient déjà de contre-attaquer avec le roadster Mistral, lui aussi présenté lors de la Monterey Car Week.

Une boîte de vitesses manuelle et automatique à la fois

Le particularisme de la Koenigsegg CC850 ne s’arrête pas à son moteur dont la puissance varie en fonction du breuvage qui l’alimente. Sa boîte de vitesses s’avère elle aussi très spéciale. Il s’agit de la « Light Speed Gearbox » à 9 rapports et 7 embrayages, déjà présente sur la Jesko.

La nouveauté réside ici dans la dualité de cette boîte qui est à la fois manuelle et automatique. À l’intérieur de la CC850 trône en effet un levier de vitesses sur une grille en H permettant d’actionner 6 des 9 rapports (en plus de la marche arrière et du mode automatique) en faisant usage de la pédale d’embrayage, comme sur une voiture dotée d’une boîte mécanique traditionnelle.

Le nom de ce système inédit ? « TWMPAFMPC » pour « The Worlds Most Powerful And Fastest Manual Production Car », rien que ça !


Sans surprise, le tarif de la CC850 est à la hauteur de son exclusivité. Comptez pas moins de 3 millions de dollars hors options (source : La Revue Automobile). Une somme qui ne devrait pas faire obstacle à la vente éclair des 50 exemplaires de cette innovante hypercar scandinave.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s