🟨 Bientôt 26 Alpine A110 pour la gendarmerie nationale !

On ne cesse d’en parler depuis le 14 octobre dernier, date du communiqué du Ministère de l’Intérieur. C’est désormais officiel, les Brigades Rapides d’Intervention (BRI) de la gendarmerie nationale compteront bientôt 26 Alpine A110 dans leurs rangs !

L’Alpine A110 et la gendarmerie nationale : une histoire ancienne.

En 1967, 10 exemplaires de l’Alpine A110 première du non équipaient déjà les bridages d’intervention rapide de la gendarmerie nationale.

Rapide, légère et agile, l’A110 constituait alors un outil particulièrement efficace mis à disposition des forces de l’ordre pour poursuive puis intercepter les contrevenants les plus déterminés à se soustraire aux contrôles et injonctions de la gendarmerie nationale.

L’Alpine A110, une auto chère mais (très) performante.

Pour remplacer la Megane RS qui équipait les BRI depuis 2011, le Ministère de l’Intérieur a opté pour la finition « Pure » de l’Alpine A110, forte de 252 ch (185 kW) et de 320 Nm de couple. Dans cette version d’entrée de gamme facturée 54 800 €, la berlinette abat le 0 à 100 km/h en seulement 4,5 s, le km DA en 23,2 s et atteint une vitesse de pointe de 250 km/h (limitée électroniquement).

Le recours massif à l’aluminium pour sa structure (carrosserie et organes de suspension) lui permet de passer sous la barre des 1100 kg (1098 kg) et ainsi d’offrir un rapport poids/puissance exceptionnel de 4,35 kg/ch.

L’Alpine A110 est plus belle, plus performante mais aussi plus chère que celles qui l’ont précédée ou qui la concurrencent aujourd’hui.

Il s’agit d’un choix de qualité qui s’avère donc coûteux même si les pouvoirs publics ont sans nul doute négocié un tarif préférentiel au regard de l’importance de la commande et de la notoriété conférée à ce marché public ouvert en juin dernier.

Les atouts de la sportive française ne seraient cependant pas les seules raisons de son succès auprès du Ministère de l’Intérieur…

Un choix à portée patriotique.

Renault a remporté l’appel d’offres d’une durée de quatre ans en complément de celui décroché par le constructeur espagnol Seat, initialement pressenti pour équiper les BRI de sa compacte sportive Leon Cupra en remplacement de l’intégralité des Renault Megane RS. Si les raisons officielles de ce nouveau choix tiennent pour partie à des considerations environnementales, c’est vraisemblablement le tollé patriotique déclenché par le recours à Seat pour équiper les BRI qui semble avoir eu raison du contrat de trois ans conclu en fin d’année dernière avec le constructeur Ibérique lequel avait déjà livré 17 Leon Cupra aux forces de l’ordre. Ces Leon Cupra (plus commercialisées depuis l’émancipation de Cupra, devenu un constructeur à part entière) resteront d’ailleurs en possession des BRI en complément des Alpine A110 amenées à remplacer progressivement les vieillissantes Megane 3 RS encore en fonction.

Les 26 Alpine A110 seront montées et assemblées à Dieppe, en Seine-Maritime, puis équipées par la société Durisotti à Sallaumines, près de Lens dans le Pas-de-Calais. Aucune date de livraison n’a encore été annoncée en cette période de pénurie de semi-conducteurs.

Reste à découvrir la sérigraphie spécifique qui ornera le coupé sportif 100 % made in France dédié aux interventions rapides de la gendarmerie nationale.

Si le fait de retrouver le fleuron des sportives françaises entre les mains des BRI peut être une fierté, croiser une Alpine A110 sur autoroute ne sera cependant plus toujours un plaisir… On ne peut pas tout avoir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :