🟨 Nouvelle Audi RS3 : le 5 cylindres toujours au rendez-vous !

Vous avez été nombreux à réagir sur la page Facebook d’Autobs’ après la publication de l’article dédié à la perspective d’une Jaguar Type E électrique en affirmant qu’une automobile sportive se doit d’être dotée d’un moteur thermique.

Audi partage (encore) cette philisophie et a décidé de reconduire son mythique 5 cylindres sur sa nouvelle RS3 déclinée en versions Sportback et Berline. Et c’est tant mieux !

Le blason RS ne s’en porte que mieux en cette ère de downsizing et autre électrification à outrance.

On ne change pas une équipe qui gagne, on l’améliore !

Pour sa nouvelle RS3, Audi a donc repris la motorisation de la précédente version tout en retravaillant celle-ci pour en optimiser le rendement.

Le 5 cylindres 2.5 TFSI voit sa puissance inchangée (400 ch) mais celle-ci est disponible dès 5600 trs/min contre 5850 tr/min sur la précédente version. Le couple grimpe quant à lui à 500 Nm (+ 20 Nm).

Résultat : le 0 à 100 km/h abattu en 3,8 secondes seulement (en progrès de 0,3 seconde) – c’est respectivement 0,1 et 0,5 seconde de mieux que la MERCEDES-AMG A 45 S et la BMW M2.

La vitesse max est également impressionnante : 290 km/h avec le pack RS Dynamic (incluant le système de freinage céramique RS) là où la Mercedes forte de 421 ch pointe à 270 km/h et la BMW à 250 km/h. La RS3 devient ainsi la voiture la plus rapide de sa catégorie !

Techno au top.

Si Audi a également conservé la boîte de vitesse S-Tronic à double embrayage à 7 rapports ainsi que la transmission intégrale Quattro, la marque aux anneaux a cependant innové avec un différentiel arrière actif, pour la première fois de série sur une Audi, ainsi qu’un embrayage multidisques à commande électronique. Ce dernier remplace le différentiel de l’essieu arrière et l’ancien embrayage à disques multiples et permet, en conduite sportive, d’augmenter la délivrance de couple sur la roue arrière extérieure pour réduire le sous-virage.

Cette nouvelle RS3 n’oublie surtout pas la piste avec l’apparition d’un mode Drift destiné à diriger la totalité de la puissance vers une seule des roues arrières ainsi que d’un mode RS Performance.

Les mélomanes devraient être comblés avec l’adoption d’un système de clapets à l’échappement, entièrement variables, selon le mode de conduite sélectionné.

Enfin, une monte pneumatique semi-slick exclusive a été développée pour cette RS3 : il s’agit de Pirelli P Zero « Trofeo R », disponibles en option.

Un design démonstratif.

La nouvelle A3 est plus anguleuse que la précédente. La future RS3 n’échappe pas à la règle et agrémente naturellement sa ligne de nombreux signes évocateurs de sportivité.

Ses voies sont tout d’abord élargies de 33 mm par rapport à la précédente version et laissent place à des ailes bodybuldées accueillant des jantes de 19 pouces de série.

Le bouclier avant profite d’entrées d’air démesurées contribuant au refroidissement des freins.

L’arrière n’est pas en reste avec un large diffuseur soulignant les deux imposantes sorties d’échappement. Audi aurait cependant pu davantage « poser » l’arrière visuellement en adoptant un dessin moins contrasté en partie basse, mais ce n’est qu’un point de vue…

La Berline a quant à elle droit à un discret becquet posé sur la malle arrière, venant parachever sa ligne plus élancée que celle de la version Sportback.

À l’intérieur, règnent à la fois luxe et sportivité comme en témoignent les visuels communiqués par Audi.

Les nombreuses touches de couleur et de carbone se marient parfaitement à la sellerie spécifique en cuir Nappa. Pour une touche racing supplémentaire, il sera également possible, entre autres, d’opter pour le pack Design offrant l’alcantata sur le volant et le marquage de celui-ci au point milieu.

La finition sera sans nul doute irréprochable, ou presque, certains observateurs ayant relevé un léger recul de celle-ci pour l’ensemble des véhicules du groupe Volkswagen depuis le scandale du « Dieselgate ». Reste à savoir si la plus vendue de la gamme RS maintiendra la qualité de ses matériaux et de ses assemblages.

Déjà un record !

La nouvelle RS3 Berline (également appelée « Sedan ») vient de battre le record du tour au Nürburgring en Allemagne dans la catégorie compacte, ravissant ainsi cette distinction à la Renault Megane RS Trophy-R.

Son temps : 7’40”748 sur le tracé « long » (20,832 km) et 7’35”522 sur la version « courte » de celui-ci (20,6 km), soit une amélioration respective de 4,64 et 4,88 secondes par rapport à la Megane RS.

➡️ Voir la vidéo du record de la RS3

Une belle démonstration de force réalisée par Audi pour cette dernière version prometteuse de la RS3 en terme de sportivité, le nouveau mode Drift et la monte spécifique Pirelli P Zero « Trofeo R » n’étant probablement pas étrangers à cette performance.

Disponibilité et tarifs.

Audi annonce la commercialisation de la RS3 en versions Sportback et Berline pour l’automne prochain.

Côté tarifs, la version Sportback débute à 69 300 € tandis que la Berline demande 1400 € supplémentaires.

Un tarif en cohérence avec ses deux concurrentes germaniques, la MERCEDES-AMG 45 S étant disponible à partir de 70 699 € et la BMW M2 à compter de 65 960 €.

La (très) longue liste des options viendra évidemment alourdir la note. Mais pas seulement…

Il faudra en effet régler un malus écologique élevé. Les grammages de CO2 annoncés par Audi le confirment : 203 g/100 km pour la Berline et 205 g/100 km pour la version Sportback.

Pour la Berline, le montant du malus écologique s’élèvera à 16 810 € à sa sortie, cette somme passant à 20 396 € à partir de 2022.

S’agissant de la version Sportback, il faudra s’acquitter d’une somme de 18 188 € si vous faites l’acquisition de votre RS3 en 2021 ou de 21 966 € l’année suivante.

Si ces taxes sont pas de nature à vous dissuader, vous pouvez d’ores et déjà vous rendre sur le site d’Audi pour configurer votre RS3 :

➡️ Configurateur RS3 Sportback

➡️ Configurateur RS3 Berline

⭕ ⭕ ⭕ ⭕ ⭕

La RS3 se pose comme une très belle sportive compacte qui devrait se montrer aussi efficace que polyvalente comme Audi sait le faire mieux que quiconque. Les essais comparatifs avec sa grande rivale, la MERCEDES-AMG 45 S, nous diront si elle deviendra la référence dans sa catégorie. De son côté, BMW ne manquera pas de répliquer en faisant évoluer sa M2. La bataille dans ce segment disputé n’est pas terminée…

Seulement voilà, l’automobile est devenue le terrain de prédilection de l’écologie punitive. L’évolution du malus écologique laisse malheureusement entrevoir à terme la fin de cette race de sportives sans concessions, 100 % thermiques. Alors profitons-en pendant qu’il en est encore temps !

Un avis sur “🟨 Nouvelle Audi RS3 : le 5 cylindres toujours au rendez-vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s